Dans_la_for_t_du_paresseux Dans la forêt du paresseux, Anouck Boisrobert, Louis Rigaud, texte de Sophie Strady.- Hélium 2011

On ouvre le livre et la forêt apparaît, luxuriante, remplie de vie, des hommes, des animaux, des oiseaux à foison. Parmi eux, le paresseux, caché, suspendu à une branche. Soudain un engin. L'amputation de le forêt commence, sous nos yeux. De page en page, la forêt disparaît. Plus de vie que des débris. La machine s'apprête à prendre le dernier arbre où se suspend encore le paresseux. Tout est désolé. Survient un homme qui sème des graines. Tire la languette... et les petites pousses se dressent. Le final est à nouveau éblouissant.

Un livre pop-up des créateurs géniaux de Popville. On tourne le livre comme sur un plateau pour en apercevoir tous les angles. On est au spectacle. Tous les enfants sont debout et se retiennent à grand-peine de mettre le doigt sur chaque animal de la forêt. La dernière page, c'est un feu d'artifice ! On adore.