UïkKarine Serres, Till Charlier.- Rouergue 09.2011

Une nuit alors que l'orage gronde, la foudre tombe sur Uïk le cochon qui a peur du noir. "...et Uïk s'allume !" Devenu électrique, Uïk est employé par chaque membre de la ferme comme lampe, train électrique, poste de radio, fouet pour monter les blancs... Tous rêvant aux bénéfices qu'il pourraient faire en l'exploitant. Las "de travailler sans jamais être remercier", Uïk s'en va et marche jusqu'à la mer où il pleure. " Et chacune de ses larmes fait une petite étincelle en tombant dans le sable." Ce qui charme aussitôt la raie électrique étendue à côté. Uïk est à son tour subjugué par ses décharges... Il plonge avec elle. "Un coup de foudre peut vraiment tout changer..." C'est formidable qu'on puisse nous raconter de telles histoires, loufoque à souhait, minimaliste mais grandiose, symbolique à foison. J'adore.