Mon coeur en miettesCharlotte Moundlic, ill. Olivier Tallec.- Père Castor 2012

Où on retrouve avec bonheur Michel (le héros de Le slip de bain ou les pires vacances de ma vie) à son entrée en CE2. Son meilleur ami Malik lui manque. Il a suivi son père, parti en Espagne pour son travail jusqu'au vacances de Toussaint. "je n'ai pas d'autres copains. Pas de copines non plus parce que les filles, elles sont bizarres." En attendant, Michel doit se coltiner la nouvelle, Carmen, dont il vient d'être nommé référent. Elle vient d'Espagne justement (le père de Malik et le sien on fait un échange en fait) et il n'a pas envie de faire d'effort, surtout que tout le monde se moque de lui maintenant. Mais comme Michel est bien élevé "ma mère m'a appris la galanterie", il l'accompagne et lui porte son cartable. Peu à peu, ils prennent leurs habitudes... Et Michel fait tout pour cacher cette amitié particulière à ses camarades et à sa mère, trop invasive. Echange d'invitation spéciale : "j'ai demandé si on pouvait inviter Carmen à faire un repas français avec mon plat préféré : un couscous. Maman m'a dit que ce n'était pas vraiment typique. J'ai répondu que "Si, vu que Malik, il est français et que c'est la spécialité de son père." Echange de regards, de trouble "c'est comme si Carmen avait fait pousser une plante carnivore dans mon ventre, avec des papillons qui volent autour. C'est pour ça que ça chatouille le ventre quand elle me sourit. Mais en même temps ça me dévore le coeur par petits bouts." Echange de mots pour la réconciliation, de baiser enfin "c'est doux, c'est chaud, je voudrais que ça ne s'arrête jamais, ou alors mourir juste après." Le départ de Carmen est inéluctable et quand Malik revient, il trouve Michel dans un drôle d'état. "J'ai le coeur en miettes, ça va prendre du temps pour recoller les morceaux, mais mon copain est là maintenant." Les merveilles et les affres de l'amour contés avec délicatesse et humour autant par la poésie du texte que par la grâce des images.