Samedi 10 novembre 2012, nous répondions à l'invitation de Grégory Torres, coordonnateur du REAPP de l'Ardèche, qui souhaitait nous faire intervenir en ouverture de la Journée du REAPP à La Voulte sur Rhône :

Gaëlle Beslot-Lavergne, Jacques Chabaud, Cécile Moulain et Mustapha Naoun de l'Atelier des Merveilles, nous étions au rendez-vous pour parler de notre aventure...

P1060073

Introduction Présentation Description 

L’Atelier des Merveilles accueille parents et enfants une fois par semaine, après l'école à la BCD du Centre au Teil pour des goûters-lecture. Cette rencontre ludique autour de la lecture d’albums est ouverte à toutes les familles de la ville et au-delà, en toute liberté. C'est gratuit, sans inscription, sans contrainte, juste pour le plaisir et ça fait 10 ans que ça dure. Des parents bénévoles en sont à l’initiative et l’animent pour vivre une expérience heureuse : ouvrir une brèche dans le quotidien intime et social pour échanger entre parents et enfants sur tous les sujets de la vie que l’album nous offre en partage.

 

Historique la Genèse 

L'Atelier des Merveilles est né dans la rue, d'une rencontre entre un lieu inanimé et le besoin de partager. Une bibliothèque trop vide et des gens au cœur trop plein. Les discussions entre parents se prolongeaient tard sur le trottoir devant l'école, les enfants voletant trop près de la route. Une BCD fantôme, prête à nous accueillir et nous à la remplir : Pourquoi ne pas animer un temps pour nous, avec nos enfants et des livres pour nous réunir, parler, rire ?

 

reapp1

 

Fonctionnement Gratuité Liberté Autogestion Mixité entraide 

La gratuité, le prêt, c'est donner sans retenue, recevoir sans arrière pensée, l'échange est forcément immatériel car le support est gratuit, juste un véhicule pour les échanges. Le lieu est gratuit. Il n'y a pas d'obligation, un minimum de contraintes. C'est être uniquement dans le moment présent, la présence immédiate. On a la liberté d'être là ou pas, selon sa disponibilité et les aléas de la vie. L'engagement vient après, naturellement, pour ceux qui en ressente l'envie. On sollicite, vient qui veut.

C'est une initiative 100% parentale, qui nous a permis d'éprouver le pouvoir de décider par soi-même et en se constituant en collectif d'obtenir des choses : de l'argent pour acheter des albums, un local communal pour se retrouver. Nous fonctionnons en auto-gestion, chacun participe à sa mesure et tout le monde peut tout faire. Se retrouvent des gens d'origines sociales et culturelles complètement différentes, des hommes et des femmes dans leur rôle parental. On peut s'y entraider, se former, trouver des solutions, une reconnaissance sociale, faire des projets, se sentir gratifié.

gaelle 

 

Pause Raconter Enfance Groupe 

On s'offre le luxe de marquer une pause dans le quotidien qui va vite, soi avec son (ses) enfant(s), s'accorder ce moment c'est accorder de la valeur à son enfant, en terme affectif, donner du temps, être tout prêt, se montrer sous un jour qu'ils ne connaissent peut-être pas, créer un lien supplémentaire avec lui.

Raconter ou se faire raconte des histoires, c'est l'occasion de surmonter son appréhension de la culture, de dépasser la dimension scolaire. Parfois, c'est revenir à sa propre enfance aussi, en écoutant des histoires, en les partageant avec ses enfants. Ou alors donner à ses enfants ce qu'on n'a pas eu, en réparation d'une douleur d'enfance, d'une rencontre ratée avec l'école et la lecture, ou d'une relation de transmission qui n'a pas eu lieu. Ou encore, pour ceux qui lisent déjà avec leurs enfants, c'est une autre façon de partager la lecture, lui donner une autre dimension, celle du groupe.

 

Groupe de parole

Au cours des lectures, et parfois en marge, l'Atelier des Merveilles prend une autre dimension, celle d'un groupe de parole qui apporte du bien être, ça fait du bien à tous et ça se voit. On découvre un usage démultiplié de la parole qui permet l'affirmation de soi, de s'exprimer en liberté sans être jugé, de découvrir son enfant par ses réflexions, ses réactions aux livres. De se découvrir les uns les autres. La parole des adultes et des enfants est autonome, chacun peut s'exprimer et être entendu à sa place. Il n'y a pas de tabou.

 

Consolation Légèreté Intensité 

C'est une manière de se réconcilier avec l'humanité, de se consoler de l'individualisme de cette société, c'est pas de l'entre-soi, c'est une manière d'être ensemble, occasionnelle, où on se rend disponible au même moment, réceptif les uns aux autres pendant ce temps donné, ça reste léger, en gardant son poids d'intensité, de tension ou d'émotion.

 

greg

 

Nous avons ensuite assisté à une conférence passionnante du sociologue Gérard Neyrand qui étudie les relations dans la sphère privée et notamment la parentalité. Il a fait un historique éclairé des mutations de la famille et le lien critique avec les politiques sociales mises en oeuvres jusqu'à aujourd'hui. Insistant sur l'importance de l'accompagnement (plutôt que "l'aide") des parents dans leur fonction. Répondant aux questions du public, parents ou professionnels, par exemple : Quelle est l'incidence du mode de vie contemporain, soumis à la pression financière aggravée par la crise, sur le bien être de nos enfants et la nature de nos relations avec eux ?

Une riche intervention qui valide la pertinence de notre entreprise quand il insiste sur la nécessité de lieux d'accueil parent-enfants qui soient des espaces de liaison et de transmission entre parents et enfants, d'estime et de soutien des parents.

 

P1060081

 

L'après-midi était consacré aux ateliers thématiques où échangeaient parents, professionnels, élus, chacun témoignant de sa place et de son expérience, débatant sur les politiques sociales, les besoins des parents en terme de soutien,  dans la perspective de proposer des outils de réflexion et des éléments de réponse à mettre en oeuvre par la suite.

Il y avait beaucoup de sujets et en un après-midi c'était presque trop court. C'était bien organisé et animé. Les participants venaient de structures et d'horizons très différents et ça c'était très très intéressant. Accéder aux différents points de vue, directeur, enseignant, animateur, travailleur social, parent sur l'éducation par exemple, Comment éduquer les enfants différents... De vrais échanges sur des sujets qui nous préoccupent vraiment.

Merci au REAPP !