Dans les yeux du loup

Agnès Laroche – Aurélia Fronty - Kilowatt 2014

Une jeune fille délaissée rêve d'apporter à son père le roi un trophée qui force son admiration et son cœur, enfin. Mais au moment de trancher la tête du loup, l'animal prend le dessus et résignée, elle s'attend à sa fin, en vain. Car le loup a perçu en elle « sa peur, mais son courage aussi. Et sa solitude. Son amour blessé. Sa quête. Il s'y reconnut. » Tentée à nouveau de l'utiliser à ses fins et de le trahir, la jeune fille plonge à son tour ses yeux dans ceux de l'animal : « elle y lut amitié, fidélité, pureté. Sauvagerie, aussi. S'y reconnut. »

De ce jeu de miroirs troublant viendra la compréhension qui libère, littéralement. Une histoire étonnante où l'amour qui ne vient pas emprisonne et la révélation d'être soi, singulière et solitaire, contre toute attente, ouvre les possibles. Comme Yakouba (de Thierry Dedieu) en son temps, la jeune fille abandonne l'espoir d'une gloire qui l'intègre à sa communauté pour assumer solitude et marginalité, comme un apaisement. Magnifique.


publié par cécile