23 octobre 2015

Kodhja

Thomas Scotto, Régis Lejonc.- Thierry Magnier 10.2015 Album/BD « Le garçon s'arrête enfin devant les remparts de Kodhja. » Il est venu rencontrer « le Roi pensant de la Cité. Ce Roi. Le seul à pouvoir lui redonner ce qu'il avait étrangement oublié sur ses années de chemin : le goût de son prénom, la place de sa tête sur ses épaules et la bonne direction à prendre pour avancer. » Mais « Kodhja est un labyrinthe. » Guidé par un enfant espiègle portant masque changeant, au langage symbolique et franc, le... [Lire la suite]
Posté par ateliermerveille à 23:40 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

29 septembre 2015

Cinq minutes et des sablés

Stéphane Servant, Irène Bonacina Didier jeunesse 07.2015 Seule, la Petite Vieille s'ennuyait tant, qu'elle avait décidé d'attendre Madame la Mort. Lorsqu'elle se présente, la Petite Vieille, attentionnée, lui « a préparé un bon thé de Chine bien corsé » dont Madame la Mort se délecte ainsi que des sablés au gingembre qui vont tellement bien avec... Car « cinq minutes de plus ou cinq minutes de moins, quelle importance? » Le parfum des sablés aura attiré le chat joueur, la voisine rieuse, puis Monsieur Igor le... [Lire la suite]
29 septembre 2015

Ah ! Quelle bonne soupe les amis !

Alain Serres, Judith Gueyfier Rue du Monde 06.2015 Pour cuisiner sa fameuse soupe de potiron au sirop d'érable, la petite Lydie parcourt la forêt, en récolte les surprises, suivie de l'ours et des oiseaux, et grâce aux multiples échanges qu'elle fera avec ses habitants, réalisera enfin l'espéré souper d'amitié. Un bel esprit partageux et curieux de la nature (celle du dehors, mais aussi l'humaine) qui nous sied, délicatement mis en image par le crayon attentionné de la lumineuse Judith Gueyfier.
20 septembre 2015

Ma mère

Stéphane Servant, Emmanuelle Houdart.- Thierry Magnier 09.2015 « Ma mère a le cœur entre soleil et nuit. » « Un tout petit rien qui fait son rire sauvage. Et sa tristesse orage. » « Ma mère a l'amour fleurs de peau. Un jardin tout entier. Herbes folles, bruyère, lilas ou chardons. On s'y coupe, s'y frotte, s'y blottit et s'y pique. » A la fois proche et lointaine, inconnue et reconnue, mère rêvée et mère réelle, la figure maternelle s'offre dans sa simplicité aimée comme dans sa complexité vécue.... [Lire la suite]
Posté par ateliermerveille à 17:42 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
16 septembre 2015

Dans la tête d'Albert

Annie Agopian, Carole Chaix.- Thierry Magnier 08.2015 Qu'il dorme, rêvasse, pédale, s'angoisse ou commande des spaghettis à la bolognaise, il se passe toujours quelque chose dans la tête d'Albert, même si son chien, le narrateur, s'inquiète un peu pour sa santé mentale... Car « entre mes deux oreilles, même quand je crois que je dors, je veille. » En effet, il fait le tri, jette, classe, revit sa journée pour mieux préparer la suivante. « Même quand je joue, j'apprends. » Il expérimente, teste, réfléchit,... [Lire la suite]
Posté par ateliermerveille à 21:48 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
12 septembre 2015

Moi, Grand Toi, Petit

Lilli L'Arronge « Moi, je suis costaud/ Toi, tu es sur mon dos, Moi je suis épuisé /Toi, tu es réveillé ». Père et fils (écureuils?) sont croqués dans toutes les petites facéties de la vie quotidienne, avec un bel humour, un trait tendre et affuté, un irrésistible comique de situation. La lecture à voix haute partagée fait ressortir le beau travail d'écriture et de sonorité (belle adaptation), la jubilation joyeuse et joueuse. Un régal. Entre opposition et complémentarité, une judicieuse et originale collection de petits... [Lire la suite]
Posté par ateliermerveille à 18:16 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

12 septembre 2015

Panda

Pauline Kalioujny Au moment du coucher, Petit Panda s'écrit « Comment on fait les bébééééés ? ». Papa raconte la rencontre, la différence « maman jour papa nuit », l'amour, la conception « maman pâte papa fruit », l'abri nourri « maman terre papa pluie », la naissance et l'accompagnement dans le vaste monde. Comment il est né, comment ils sont devenus parents. Un album pour les tout-petits qui joue des contrastes noir et blanc, yin yang que l'éclat du rouge rehausse judicieusement. Un récit... [Lire la suite]
Posté par ateliermerveille à 17:36 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
24 mai 2015

L'heure des mamans

  Yael Hassan - Sophie Rastégar – Utopique 2014   Chaque jour la maîtresse clôt sa journée en annonçant l'heure des mamans. « N'importe quoi ! Pourquoi dit-elle l'heure des mamans et pas l'heure des papas, l'heure des nounous, des grands-frères ou des grandes-sœurs, l'heure des voisins ou des voisines ? L'heure des papis ou des mamies, ou encore de la garderie ? » Car ce n'est jamais sa maman qui vient le chercher à l'école « parce qu'elle travaille, pardi ! » Pour lui, c'est donc plutôt le weekend, le... [Lire la suite]
Posté par ateliermerveille à 21:17 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
24 mai 2015

Un poisson dans le bidon

    David Sire - Magali Le Huche - Sarbacane 2015 « Un matin au réveil elle m'a dit qu'elle avait un poisson dans le bidon ! » Incrédule et tout ébahi, un couple tout nu (oui, et tout du long alors par mesure de prévention, Prude, abstiens-toi ! ça nous évitera bien des soucis :) Elle & Lui nus donc (sur fond blanc, comme hors du temps, parce qu'on est toujours les premiers sur terre à le vivre quand ça nous arrive) à regarder ce bidon sous toutes ses coutures à s'imaginer comment c'est dedans. Bien sûr,... [Lire la suite]
Posté par ateliermerveille à 16:52 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
22 avril 2015

C’est autant d’amour que je t’envoie

Coline Irwin.- Memo 2010 Un père et sa fille sont séparés par l’océan Atlantique. « Chaque semaine ils se parlent au téléphone. A la fin de leurs conversations, son père lui demande... Te souviens-tu des livres qu’on lisait ensemble . Le bruit des pages quand on les tourne. Et les phrases dans ces pages. Imagine toutes les lettres de tous les mots des livres qu’on lisait ensemble... C’est autant d’amour que je t’envoie. » Sollicitant un souvenir partagé, récurent, d’apparence anodine, minuscule, mais revécu comme un... [Lire la suite]