11 juin 2012

Au monde

Rascal.- Pastel l'école des loisirs 2012 "ça commence par un baiser, ça finit par un bébé" nous prévient le proverbe québécois au dos de ce gros livre cartonné aux pages épaisses comme des planchettes de bois dont certaines images, impression sur bois, semblent confirmer l'illusion. A chaque double page, un membre de la famille élargie cherche à nommer la ressemblance, affirmant sa parentée avec l'enfant nouveau né avec humour, délicatesse, invraissemblance et affection. Comment se relier, accueillir, se situer, inscrire l'enfant... [Lire la suite]
Posté par ateliermerveille à 18:29 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

06 juin 2012

Guidée par mon pinceau

Dulari Devi, texte de Gita Wolf, d'après le récit de Dulari Devi, trad. de l'anglais par Fenn Troller Dulari nait dans une famille pauvre et travaille avec sa famille, aux champs, au marché, ou comme domestique. Elle n'est jamais allée à l'école et devenant femme rêve d'autre chose. Un jour, une scène aperçue le matin se transforme en tableau dans sa tête. Ce qui la remplie de joie. Puis, employée dans la maison d'une artiste, le désir de créer se fait plus impérieux encore et elle ose demander à sa patronne de lui apprendre à... [Lire la suite]
Posté par ateliermerveille à 13:15 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 mai 2012

Brigitte la brebis qui n'avait peur de rien

Sylvain Victor Après Michel, le mouton qui n'avait pas de chance, voici une nouvelle étude des moeurs grégaires. La peur du loup a encore envahi le troupeau et provoque de bien sottes réactions. Alors que les brebis sont victimes d'hallucinations et succombent à d'improbables dangers, Brigitte, elle, n'a peur de rien. Et rien ne l'arrête quand il s'agit d'accéder aux délicieuses framboises. D'ailleurs "Le loup ? Quel loup ? Jamais vu ! Hein les filles, vous l'avez vu le loup ? " Déjà que le comique des situations, le décalage entre... [Lire la suite]
Posté par ateliermerveille à 19:51 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 mai 2012

Douze

Gwen Le Gac Douze double-pages aux lignes brodées de couleur, douze moments magiques des douze premiers mois de la vie, douze visages de l'enfant observé, râleur, rêveur, rieur, charmeur, dévoreur, dormeur... déclinaison enamourée de la merveille née. Le dernier né donc de la brillante Gwen Le Gac, déjà remarquée ici pour La règle d'or du cache-cache. A la fin de l'album, l'auteur remercie "la maison Minor en Bretagne pour la réalisation des broderires selon une technique traditionnelle bigoudène guidée à la main." Nous aussi alors... [Lire la suite]
Posté par ateliermerveille à 14:33 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
06 mai 2012

Quand soudain, il se passa quelque chose de plus terrible encore

Bertrand Santini Une autre facétie de Bertrand Santini auquel on doit déjà le subversif Comment j'ai raté ma vie, l'hilarant Une Farce de la nature et le magnifique Yark. Voici, une sorte de version trash et loufoque du proverbe "A quelque chose malheur est bon", où un lapin qui pense son jour de chance arrivé est vite démenti par une surenchère de catastrophes, mais finit, contre toute probabilité, par retomber sur ses pattes... Spectaculaire à lire ! Les éditions de la balle 09.2011
06 mai 2012

Une ombre qui glisse

Marco Berrettoni Carrara, Chiara Carrer Cette ombre qui glisse le long des murs, c'est Sara, la sœur du narrateur. Elle peut rester immobile, toute entière à son monde intérieur auquel personne n'a accès. Elle peut s'abstraire du monde au point de disparaître ou, submergée par des émotions « dont elle-même ne connait pas le nom », s'agiter, crier, se faire mal au point de lui fait peur. Soudain, elle est capable d'exprimer « un amour infini et indistinct ». Cette alternance d'états lui apparaît alors... [Lire la suite]
Posté par ateliermerveille à 12:33 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02 mai 2012

La guerre des mots

Dedieu / Marais Les mots sont déprimés. Le désamour, la mésestime, l'ignorance ont eu raison d'eux. Les chiffres ont pris toute la place et investi tous les espaces. "Les chiffres étaient devenus les maîtres du monde, de plus en plus fiers, arrogants, méprisants vis-à-vis des mots." Jusqu'à ce que les lettres enfin se révoltent, attaquent, se battent, et reconquièrent leurs territoires.  La vie des hommes en fut perturbée tant elle était réglée, voire dirigée par ces repères, (quand, combien, plus... ) jusqu'à ce qu'ils... [Lire la suite]
Posté par ateliermerveille à 09:02 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
02 mai 2012

Lunaparc en pyjamarama

Michaël Leblond, Frédérique Bertrand Voici la deuxième aventure du bonhomme en pyjama rayé. Après New York, c'est la visite rêvée d'un parc d'attraction, plein de lumières, de musique, d'auto tamponneuses et de pop-corn... que nous propose le duo, en réveillant l'ancienne technique d'animation, l'ombro-cinéma, qui anime "comme par magie" les images au passage d'un rhodoïd rayé. Les points d'exclamation ponctuent cette lecture endiablée comme les étoiles  et les confettis ces doubles pages déployées à la verticale, allumant dans... [Lire la suite]
Posté par ateliermerveille à 08:20 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 avril 2012

La maison en petits cubes

Kenya Hirata, ill. Kunio Katô Un vieux monsieur vit dans une petite maison au milieu de la mer. L'eau monte et la ville a été submergée. Ceux qui restent doivent alors construire sur leur maison, une autre maison : "Au final, les habitations sont empilées les unes sur les autres comme de petits cubes. Le vieux monsieur vit tout seul dans sa modeste demeure depuis que sa femme a quitté ce monde il y a trois ans." Sa vie est bien organisée. Un temps et une place pour chaque chose du quotidien. Lorsqu'il doit plonger à l'intérieur de... [Lire la suite]
22 avril 2012

Coincé

Oliver Jeffers En voulant récupérer son cerf-volant coincé dans un arbre, un petit garçon, Floyd, va créer, contre toute évidence, avec une grande constance, à force de déraison et d'exagération, une situation bien plus INCROYABLE qu'on pouvait le soupçonner au départ. Le plaisir de l'accumulation, de la répétition et de la bêtise qui devient plus grosse que... est décuplé par la placidité des personnages, leur caractère décalé face à la situation, comme souvent chez Oliver Jeffers. Un comique à la Buster Keaton, de l'absurde comme... [Lire la suite]
Posté par ateliermerveille à 16:16 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,