06 mai 2012

Quand soudain, il se passa quelque chose de plus terrible encore

Bertrand Santini Une autre facétie de Bertrand Santini auquel on doit déjà le subversif Comment j'ai raté ma vie, l'hilarant Une Farce de la nature et le magnifique Yark. Voici, une sorte de version trash et loufoque du proverbe "A quelque chose malheur est bon", où un lapin qui pense son jour de chance arrivé est vite démenti par une surenchère de catastrophes, mais finit, contre toute probabilité, par retomber sur ses pattes... Spectaculaire à lire ! Les éditions de la balle 09.2011