16 octobre 2016

Tout autour, Ilya Green

«  J'étais petite. J'étais le centre du monde. Et ma mère était là. On était le tout. Le monde était en moi. » L'enfant regarde le monde tout autour depuis ce centre où tout se tient et se répond dans le jeu des correspondances baudelairiennes. Au cœur de cette alliance heureuse, l'enfant pousse et son imaginaire aussi. Quand soudain des ombres ramènent sa mère à la terre. « Je ne sais rien pour faire arrêter ça. La terre la reprend. » De l'immense chagrin de la perte, une autre puissance aura poussé, qui... [Lire la suite]
Posté par ateliermerveille à 22:10 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

12 janvier 2016

Mon tout petit

Germano Zullo – Albertine Une femme. Une mère s'adresse à son enfant, son tout petit, qui peu à peu grandit dans ses bras alors qu'elle lui conte son histoire, leur histoire, « un peu compliquée » mais « très simple » à la fois. C'est une ronde à deux temps qui s'inverse quand le garçon est devenu un homme à sa taille et la porte à son tour, d'un mouvement dansé, embrassé, jusqu'à ce qu'elle disparaisse tout à fait alors que la ritournelle se poursuit, sans début, ni fin, que l'intensité de cet amour, chuchoté... [Lire la suite]
09 janvier 2015

Dessiner ton nom Liberté

Posté par ateliermerveille à 23:36 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
21 avril 2014

Le ciel d'Anna

  Stian Hole.- Albin Michel jeunesse 2014 Alors que son père est empli du chagrin de la perte, « l'estomac noué », Anna l'ouvre à une toute autre perception. A l'image de ce dialogue aussi surréaliste que les images des pages de garde : « Aujourd'hui , dit papa, quelqu'un fait tomber du ciel une averse de clous sur nos têtes. Ça n'aurait jamais dû se passer comme ça. Non murmure Anna. Mais peut-être que demain ce sera une pluie de fraises et de miel... » Et de s'interroger sur la tendance de Dieu à... [Lire la suite]
Posté par ateliermerveille à 18:15 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 avril 2012

La maison en petits cubes

Kenya Hirata, ill. Kunio Katô Un vieux monsieur vit dans une petite maison au milieu de la mer. L'eau monte et la ville a été submergée. Ceux qui restent doivent alors construire sur leur maison, une autre maison : "Au final, les habitations sont empilées les unes sur les autres comme de petits cubes. Le vieux monsieur vit tout seul dans sa modeste demeure depuis que sa femme a quitté ce monde il y a trois ans." Sa vie est bien organisée. Un temps et une place pour chaque chose du quotidien. Lorsqu'il doit plonger à l'intérieur de... [Lire la suite]
02 novembre 2011

Padouk s'en va

Thomas Lavachery.- L'école des loisirs 10.2011 Après avoir rassuré ses amis, "Ne fais pas cette tête Jojo. Je n'ai pas peur de quitter ce monde." Padouk meurt. "On l'enterre dans un très bel endroit. On pleure très, très fort. Et puis la vie continue..." Pleine de choses anodines ou merveilleuses. Mais un jour on s'aperçoit qu'on n'arrive plus à se souvenir du visage de Padouk. "Quelle tristesse tout de même ! Quelle honte !" Jojo a alors l'idée de modeler Padouk dans une boule de terre. Tout le monde participe en commentant,... [Lire la suite]
Posté par ateliermerveille à 20:07 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 février 2011

La grande dame et le petit garçon & Marie et les choses de la vie

  La grande dame et le petit garçon, Geert De Kockere, Kaatje Vermeire.- Rouergue 2010 Dans la ville habite une grande dame. « Elle mange sûrement les enfants, se disait le petit garçon ». Il l'observe, impressionné, son imagination galopante. Chaque élément du quotidien est transfiguré par les peurs enfantines. Sa taille fait d'elle une ogresse. Sa grande ombrelle est une épuisette à enfants. « La dame avait ensorcelé le petit garçon. Il avait peur d'elle mais il espérait la voir.» Il est aussi apeuré que... [Lire la suite]
Posté par ateliermerveille à 15:53 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
02 décembre 2010

Dans le jardin, la libellule est morte

  Dans le jardin, la libellule est morte, Poème de Cheon Jeong-cheol, ill. Lee Gwang-ick.- Picquier jeunesse 2010 « Dans le jardin, la libellule est morte. Elle repose sous les reines marguerites. Les fourmis se rassemblent pour célébrer ses funérailles. » C'est un poème visuel, une mélopée du regard, qui accompagne la libellule dans sa transformation. A suivre, littéralement, comme une procession de fourmis, de mots, un cheminement de deuil, en se laissant porter jusqu'à l'ultime révélation, un éblouissement. Sobre... [Lire la suite]
Posté par ateliermerveille à 12:23 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,