Les bêtes noires ont bon dos

Alain Serres - Aurélia Fronty - Rue du Monde 2014

L'histoire est simple et efficace : un scarabée doré à tête noire est accusé d'être responsable de tous les maux d'une forêt. Il est devenu « la bête noire »... Tant et si bien qu'il finit par partir, amer et désabusé, chercher un ailleurs plus accueillant. Et là on s'aperçoit, mais un peu tard, que le scarabée noir apportait en fait de la lumière dans les sous-bois par son dos doré et réfléchissant.

La conclusion est joliment dite : « il y a parfois plus noir que la plus noire des bêtes noires ». Face à cette obscurité qui nous guette, ce petit album est bienvenu. Dénoncer l'esprit de meute qui peut conduire à décrier le plus injustement tel ou tel d'entre nous parce qu'il est différent est bien évidemment salutaire. L'histoire est portée magnifiquement par les images lumineuses, chatoyantes et pour tout dire somptueuses d'Aurélia Fronty. Celles-ci font beaucoup dans l'attrait de l'album.

Stéphane