ungrandjourderien

Un petit garçon et sa mère arrivent dans la maison de vacances, sous la pluie. Elle a du travail. Il n'a de cesse de tuer des martiens sur sa console. Elle la lui arrache et l'envoie dehors. Il la reprend en cachette et sort. Mais en sautant sur les cailloux, elle tombe dans l'eau. Malheur. Que faire de tout cet ennui et de toute cette pluie ?

Les escargots se mettent à tendre leurs antennes, les champignons embaument de souvenirs précieux, la terre fourmille de trésors minuscules, le soleil perce et le monde se renouvelle. Il décide alors de l'explorer sous toutes ses formes si librement offertes. « Pourquoi n'avais-je jamais fait ça auparavant ? »

De retour à la maison, trempé et rempli, il retrouve sa mère avec l'envie de partager ses fabuleuses découvertes. Mais c'est un plus vaste et bel échange encore qu'ils vont partager, silencieusement « En ce magique, incroyable, jour de rien. »

Un album unique qui dit si subtilement la nécessité de l'ennui pour faire de la place à l'émerveillement, à l'élaboration, à la construction de son intériorité, à la compréhension (émouvante et délicate référence au père absent), à la communication, enfin.

Être parent, c'est aussi ne pas toujours être disponible, savoir dire non aux écrans, pousser à l'ennui et profiter des moments de grâce qui ne manquent pas de se produire si on tient !

C'est sûr, cet album nécessaire et beau sera dans notre prochaine sélection bibliographique sur le thème de la Parentalité...

Albin Michel Jeunesse 2016