mamerecouv

Stéphane Servant, Emmanuelle Houdart.- Thierry Magnier 09.2015

« Ma mère a le cœur entre soleil et nuit. »

« Un tout petit rien qui fait son rire sauvage. Et sa tristesse orage. »

« Ma mère a l'amour fleurs de peau. Un jardin tout entier. Herbes folles, bruyère, lilas ou chardons. On s'y coupe, s'y frotte, s'y blottit et s'y pique. »

A la fois proche et lointaine, inconnue et reconnue, mère rêvée et mère réelle, la figure maternelle s'offre dans sa simplicité aimée comme dans sa complexité vécue. Stéphane Servant l'auteur, comme Emmanuelle Houdart, l'illustratrice, ont choisi la poésie pour dire cet indicible fabuleux, tourmenté et heureux. La conjugaison des univers hantés et lumineux des deux auteurs fait merveille, un dialogue ourlé dans la beauté. On y trouve l'enfant choyée comme l'enfant blessée, la mère consacrée comme celle qui rêve d'échappée et qui toujours est femme et même louve. L'ambivalence des sentiments, de notre nature et de la relation mère-fille trouve son expression avec subtilité, intelligence et consolation. La profondeur alors affleure. On ose l'excès, la sauvagerie et l'ailleurs. Et même la douceur. Les peurs s'apprivoisent et l'amour se dit. C'est un cheminement, une aventure, un enchantement. Cet album somptueux, à la richesse signifiante enivrante, ne renonce à rien du mystérieux, du douloureux, pour mieux dire l'intensité, la singularité et le consentement de cette relation fondatrice entre toutes... Pour l'une comme pour l'autre. Inépuisable et nécessaire. Magnifique.

Une vidéo des éditions Thierry Magnier

mamere1

mamere2

mamère3

mamere4

mamere5