La temporalité de la polémique n'est pas la nôtre. Tous parents bénévoles à l'Atelier des Merveilles, nous avons (heureusement) chacun-e un travail et une famille qui requièrent notre présence et notre attention. Aussi nous nous excusons auprès des nombreux journalistes consciencieux pressés de nous entendre, de notre manque de disponibilité et de visibilité. Nous ne sommes ni prêts ni faits pour ce jeu.

Ce n'est pas parce que nous sommes de petites gens qu'on peut bafouer notre action et nos choix à coup de mensonges et de mépris. Après avoir lamentablement échoué à diaboliser une œuvre d'art, la tentative de disqualifier la pertinence de notre travail collectif de parents par des attaques personnelles est particulièrement odieux. Nous n'avons bien évidemment jamais écrit à M. Copé : il prend peut-être ses désirs pour des réalités...

La diversité de nos parcours, de nos origines sociales et culturelles fait aussi la richesse de l'Atelier des Merveilles. Grâce à la littérature jeunesse, nous échangeons comme nulle part ailleurs, entre parents et enfants et entre pairs, que la parentalité et la scolarisation de nos enfants dans l'école de la république a réunis sur un territoire à habiter ensemble. Le plus souvent, ce sont les enfants qui amènent leurs parents à ce rendez-vous unique, chaleureux, gratuit, volontaire, joyeux.

Nous ne revendiquons rien, nous ne vendons rien, nous partageons. Libre à qui veut de puiser dans notre démarche et nos choix. La qualité des œuvres lues est le fruit de recherches et d'échanges nourris par la rencontre des professionnels et des auteurs de la littérature jeunesse. Nos choix sont subjectifs. Cette liberté reste inaliénable.

Nous lisons ensemble et construisons à plusieurs le sens (multiple) de ce que nous lisons avec ce que chacun est à ce moment là, ce qu'il a envie, besoin d'y trouver pour mieux se comprendre, appréhender le monde, ressentir des émotions, penser la vie. L'intelligence de ce qui se produit là est une fête. Nos enfants nous surprennent, l'altérité nous ouvre, la littérature nous enrichit.

10 ans d'expériences, de partenariats institutionnels : Nos actions s'inscrivent dans des politiques publiques claires dont nous respectons les critères en tous points. Le soutien et la confiance des institutions depuis notre création (quels que soient les gouvernements au pouvoir) en sont la preuve. Les bibliographies sur le thème de l'Egalité mises en cause sont des commandes qui nous ont été faites par l'institution elle-même : les délégations aux droits des femmes et à l'égalité de la Drôme et de l'Ardèche qui organisent leur diffusion. Et nous sommes fier-e-s de contribuer aux efforts de l'Etat en ce sens.

Si penser ces rendez-vous familiaux comme des espaces de socialisation intergénérationnelle, d'expression libre et de culture est politique,

si échanger sur tout ce qui fait nos vies, être traversé par ce qui traverse tout individu dans cette société et tenter de le comprendre avec l'aide de la littérature, est politique,

si faire une expérience associative, sans chef (ni présidente), mais en collectif, où papas et mamans s'investissent et promeuvent en les vivant des relations humaines égalitaires, est politique

si participer à la vie de notre cité, s'accompagner mutuellement dans notre parentalité, s'entraider, accompagner nos enfants dans leurs découvertes, permettre la rencontre d'œuvres et de créateurs pour changer la vie, est politique

alors, oui, cette politique est la nôtre.